Juranc╠žon 001-450
Photo: Daniel Castets - REGARDS DU SPORT- Lumière de Jurançon.


LA GRENOUILLE ET LE FLASH BALL !
Il était une fois ....
Je vous avais promis de faire un petit reportage sur la palombière; cela pour faire suite à l’installation de l’oeuvre d’art illustrée dans La Grenouille d’Août dernier. Une agression policière sur ma personne la veille de mon départ a contrarié cette promesse.
En effet une balle de LBD 40 (Flash Ball) a fracassé la première phalange (celle de l’index) de ma main droite en 3 morceaux, m’interdisant l’utilisation d’un appareil photo pendant 2 mois (si tout va bien).
Seul l’iPhone me permit de faire quelques photos dont la « Lumière de Jurançon ».
Trois semaines dans les bois à lever le coude gauche, cela pousse à la méditation et la sagesse.



Gris2
Automne - 007-450
Photo: Daniel Castets - REGARDS DU SPORT- Couleurs d’Automne.


C’EST ENORME !
La Direction de la Communication du Ministère des Affaires étrangères et européennes prépare la 5ème édition du DVD « Images de France ».

L'objectif de ce DVD est de proposer une sélection de photographies illustrant et valorisant la France dans ces différentes composantes (culturelle, économique, sociale, touristique,…).
Ce DVD est utilisé par le réseau diplomatique français (ambassades, consulats, représentations permanentes, instituts français, lycées français,…) à travers des actions de communication interne ou externe destinées à promouvoir la France.
Ainsi, ce DVD propose environ
1 000 photographies, en basse et en haute définition réparties dans différentes thématiques (patrimoine, éducation, communication, culture, environnement, technologie et industrie...). En l'occurrence, nous souhaiterions des photographies valorisant le patrimoine et les métiers des ....).
Celles-ci sont
libres de reproduction à l'étranger (hors utilisation commerciale) sous la seule condition de reporter les mentions indiquées.
De ce fait, nous avons le plaisir de vous solliciter afin de vous faire profiter de ce support diffusé dans le monde entier.
Nous prenons contact avec vous afin d’étudier dans quelle mesure vous pourriez nous
mettre à disposition quelques images représentatives de votre activité en veillant à leur qualité technique, esthétique et éditoriale.
En espérant que vous nous aiderez à réaliser ce projet, je vous prie Monsieur le Directeur, d'accepter mes salutations distinguées.


Donc ce Ministère, prestigieux s’il en est, fait appel à un (des) intermédiaire spécialisé dans son domaine pour l’aider à fabriquer un DVD qui fera le tour du monde et dont chacun pourra utiliser gratuitement les photos.
L’intermédiaire en question s’adresse aux photographes en ces termes, au cas où il pourrait y avoir une petite erreur d’interprétation:

 
Mr le Photographe Bonjour,
Nous avons été contacté par Mr X.... Z ......., iconographe auprès de la La Direction de la Communication du Ministère des Affaires étrangères et européennes, dans le cadre de la préparation de la  5ème édition du DVD « Images de France ».
Ce produit aura pour destination les Ambassades et consultats français à l'étranger qui eux-même seront chargés de communiquer le DVD auprès des Alliances françaises, écoles françaises, etc...
L' XXXX a cordialement été sollicité pour participer à ce projet en y présentant l'établissement en images.
La Médiathèque est déjà en train d'opérer une pré-selection de clichés "candidats" susceptibles d'être envoyés.
Un certain nombre de ces photos ont été  prises par vous.
Dans le cadre de ce projet et de la promotion de l'XXXX, seriez-vous d'accord pour une utilisation gratuite de ces photos pour le DVD ?
Il est évident que la légende et le copyright seront indiqués

Cordialement
Toto (icono de l’XXXX)


Là, j’ai envie de tout casser.
Lorsque le flic ma tiré dessus, j’étais en colère. Une colère provoquée par la douleur, la gratuité et la bestialité de l’acte. Une colère qui est vite passée car pour faire ce métier il faut avoir subi un lavage de cerveau et être dressé en chien d’attaque.. En fait je lui pardonnerait presque (décidément, mon éducation chrétienne ....) car le vrai responsable est au château.
Mais là, je devrais avoir affaire à des gens éduqués, cultivés, respectueux.
Eh bien non, j’ai à faire à des cons, des cons de la pire espèce qui prennent leur pied à faire « danser les photographes ».
Le genre d’individu qui se glorifie d’obtenir des photos de « grande qualité technique, esthétique et éditoriale » contre un « ça vous fera de la pub » !
Le genre d’individu qui se « pignole sous la couette » en brayant « je l’ai niqué, je l’ai niqué » !
:-))
L’icono de l’XXXX est payé.
L’icono du Ministère est payé.
La boîte de DVD est payée.
Le matos qui permet de réaliser le DVD est payé.
La jaquette du DVD est payée.
Le transport du DVD est payé.
L’Ambassadeur est payé. Si si, je pense qu’il est payé.
Ils sont tous payés, avec nos impôts.
Le seul, celui qui fournit la matière sans laquelle rien n’existerait, le photographe, qu’il crève !

Voilà une nouvelle démonstration qu’au plus haut niveau des institutions de la République on méprise ceux qui créent, ceux qui bouffent des sardines, ceux qui risquent leur peau.
Oui le mépris, le dédain, c’est bien dans l’air du temps.
Distribuer à tout vent des oeuvres originales est un acte illégal. Les oeuvres doivent être rémunérées en fonction de critères bien précis prévus par la loi (CPI).
Ce DVD est illégal, hors la loi. Point.

Il faut bien mesurer de quoi il s’agit.
Il s’agit du dossier de presse officiel de la République française à destination de la planète.
Il s’agit d’un document artistique et politique majeur.
Un document fait avec les meilleures photos des meilleurs photographes français (ou travaillant en France).
Et cela devrait être gratuit ?

C’EST ENORME !
Il s’agit d’un acte délibéré. D’un acte qui officialise de fait qu’ils veulent nous voler notre créativité.
Un acte délibéré qui prouve que ceux qui sont chargés de faire appliquer la loi sont les premiers à s’asseoir dessus.
Car ce n’est pas la première fois que cela arrive. Ils savent ce qu’ils font. Ils le font délibérément.
Ils veulent le beurre et l’argent du beurre.
Ils veulent nos belles photos et ne pas les payer.
Ils veulent nos signatures prestigieuses et ne pas les payer.
Ils ont honte d’aller chercher du gratuit de m....e chez Fotolia, Flickr et autres microstocks et de signer Fotolia ou Flickr.
C’est sûr que le prestige de la culture française en prendrait un sacré coup, et eux avec.
Pourquoi devrions-nous nous sacrifier alors que nous sommes méprisés ?
Il n’est qu’à voir la position des sénateurs UMP (toute la droite) lors de la commission sur la loi 441 pour comprendre ce qu’il va en advenir.
Si vous donnez vos photos au Gouvernement, vous vous faites Hara Kiri, car ce sont les meilleures photos qui nous font vivre. Ces meilleures photos, personne ne les achètera plus car elles seront semées à tout vent.
Si vous donnez vos photos, c’est votre retraite qui disparaît.
Si vous le faites, vous signez la victoire définitive du Gouvernement, du Parlement, des éditeurs et des patrons de presse.
Si vous le faites, comment l’UPP pourrait-il défendre la 441 pour obtenir le rétablissement du projet initial et en particulier des articles 2 et 3.



Gris2
automne02-450
Photo: Daniel Castets - REGARDS DU SPORT- Le bassin du parc du château de Fontainebleau


LES SENATEURS FONT DU CINEMA ?
J’écrivais dans La Grenouille d’Octobre 2010:

« Il ne suffit pas d’avoir raison, de bâtir un excellent dossier défendu par des sommités de la photographie avec des arguments bétons, pour faire pleurer les bordures de trottoirs.
Sans action de la part des photographes eux-mêmes, rien n’avancera car pour avancer il faut faire reculer les patrons d’agence (pas tous) et de presse (tous). Il n’y a pas de secret.
Il faut faire reculer les députés, les sénateurs et donc le Gouvernement pour voir aboutir la proposition 441. Aucun ne se contentera d’un beau dossier même si Frédéric Mitterrand le soutient ».


J’écrivais dans La Grenouille de Septembre 2009:

« Quant à son indignation (Frédéric Mitterrand) justifiée sur l’utilisation abusive du DR, c’est un peu court.
S’il faut absolument faire respecter la loi sur le DR par des mesures coercitives et des sanctions ayant valeur d’exemple pour faire revenir des éditeurs à de meilleurs sentiments en respectant les photographes, c’est insuffisant.
C’est indispensable, mais insuffisant.
Il faut aussi interdire la photo gratuite et fixer un niveau plancher en dessous duquel il est interdit de descendre.
Cette question n’a pas été abordée et pourtant elle est primordiale.
La signature ne nourrit pas le photographe, elle le protège.
C’est le montant des droits d’auteurs qui fait bouillir la marmite.
C’est là qu’on verra si notre nouveau ministre est à la hauteur de nos espérances.
Pour satisfaire les photographes, Frédéric Mitterand devra mettre en oeuvre une politique opposée à celle de Christine Albanel.
Ce n’est pas gagné car notre Président défend ses petits copains de la presse.
Ce n’est donc pas le moment de mollir mais au contraire de remettre le couvert ».

Comme prévu la Commission Sénatoriale chargée d’élaborer le projet de loi 441 s’est tenue le 28 Octobre dernier.
Vous trouverez le compte-rendu officiel
ici
Les sénateurs (en commission) ont adopté à l’unanimité un projet de loi à discuter à l’Assemblée et au Sénat duquel ont été retirés les articles 2 et 3.
Articles capitaux car traitant de la gestion collective du DR.
Sans ces 2 articles la Loi 441 ne vaut plus rien.
Les députés de droite et du centre sont à l’origine de la suppression de ces 2 articles capitaux.
On les comprend, ils défendent les intérêts des patrons de presse qui auraient été obligés de payer les photographes à qui ils piquaient des photos.
On se demande pourquoi les sénateurs Ecolos, MRG, Socialistes et Communistes ont voté ce truc.
La réponse est ahurissante pour un non-initié:
Si on ne le vote pas, le projet de loi est enterré, alors que là il va devant l’Assemblée Nationale où il va être discuté pour retourner ensuite devant le Sénat et nous pensons, disent les députés de gauche, qu’il sera amendé positivement d’autant que le Ministre de la Culture va l’appuyer.
????

Le coup du DVD est pourtant démonstratif, il parle de lui-même:
Ok pour un vrai DR et un code de bonne conduite et donc pour bien mettre le nom du photographe sous la photo, mais pas d’accord pour les articles 2 et 3 qui rémunèrent les photographes.
Il suffit tout simplement d’ouvrir les yeux. Les faits sont têtus.
Oui à l’article 1
Non aux articles 2 & 3
De fait, le Quai d’Orsay applique la loi 441 avant qu’elle soit votée.

Je suis donc plus que perplexe sur la stratégie. Les sénateurs sont moins godillots (car élus par les grands électeurs) et moins dogmatiques que les députés qui doivent avoir l’investiture du parti pour pouvoir se représenter. Ils ont néanmoins adopté un projet parfaitement inutile et qui ne répond en rien aux préocupations des photographes.
Qu’en sera-t’il avec les députés qui votent le petit doigt sur la couture du pantalon et dont les positions sont tranchées et sectaires ?
Je vois mal un député de droite rétablir les articles 2 et 3. Cela voudrait dire que Sarko bouffe son chapeau et trahit ses copains Lagardère, Dassault, Boloré , etc...
C’est pas le genre du bonhomme. Il a choisi son camp et son camp n’est pas celui des photographes.
Il suffit de voir les nombreux cas de vol de droits d’auteurs qui ont eu lieu ces derniers mois, et le dernier exemple du Quai d’Orsay constitue l’apothéose.
Cela les sénateurs le savaient.
Alors pourquoi ?
Ils ont botté en touche car ils sont gênés aux entournures par les propositions de l’UPP et l’action des photographes. Ils sont obligés de faire quelque chose pour sauver les apparences. Et ce quelque chose a consisté à recevoir les uns et les autres pour éviter le conflit, gagner du temps.
En séance publique du 28 Octobre, le vote fut identique au vote en commission.
Les sénateurs passent la patate chaude aux députés qui s’empresseront de leur renvoyer un projet (pourri) à ronger.
De mon point de vue, il eût mieux valu que les sénateurs de gauche aillent au clash, cela aurait permis d’éclaircir les choses et de mobiliser les photographes.
Cette position qui soit-disant relève d’une fine stratégie, provoque étonnement et incompréhension, et contribue à diviser les photographes entre ceux qui disent « on se fait avoir » et ceux qui disent « faut voir, c’est finement joué ».
Conclusion, les sénateurs de droite et Sarko ont remporté la première manche en Commission car on va discuter sur un projet qui ne vaut rien.
Je pense que le but des sénateurs de droite est de ne rien faire qui puisse exciter les photographes. Ils gagnent du temps en faisant des promesses et en s’appuyant sur le règlement du sénat.
Je pense que le loi sera votée (si elle est votée) par les députés telle que sortie de la commission et du Sénat, c’est-à-dire sans les articles 2 & 3.

Que faire ?
Ne compter que sur soi-même. Ne compter que sur l’action de plus en plus forte des photographes.
Et là je recommence à m’inquiéter car l’électroencéphalogramme des syndicats est encore plat.
Ont-ils été hypnotisés par les communicants du Ministère de la Culture et séduits par la fine stratégie des sénateurs?

Certain(e)s d’entre vous, trop peu nombreux, sont allés voir leur sénateur et la réponse obtenue est le copier-coller intégral de la position exprimée par le représentant des différents groupes lors du débat en commission (28 Octobre).
Donc, pas une minute à perdre.
Une petite « séance photo » avec nos parlementaires (députés et sénateurs) est indispensable.

Pour suivre, ces prochaine semaines, les débats au Parlement, c’est
ici

A bientôt.
Daniel